Partager:

Aguardente Vínica
Quinta do Gradil
XO, 75cl

183,96

 38%

 Potentiel de garde

 Servi à 16º-18º

0 /5
0 notes

 

O Produtor, note de dégustation publiée dans 23 de mai de 2016

Le long élevage en fûts lui a conféré la couleur ambrée dorée. Notes de fruits secs et des épices, harmonisées avec la perfection, résultat du temps, combinées à une texture veloutée, élégante et complexe.

Voir tous les vins de ce producteur

Quinta do Gradil

Un trésor bien gardé dans la Quinta qui a déjà été de Sebastião José de Carvalho e Melo, Marquês de Pombal. L’histoire de cette eau-de-vie débute en 1970 avec la distillation de plusieurs cépages autochtones de la région de Lisbonne en alambics charentais. D’origine à Cognac, en France, ce type d’alambic est connu par le lent processus de distillation, typique de spiritueux de haute qualité, sans aucune trace d’impureté.

Information allergène

Contient des sulfites.

UGS: 101810

Quinta do Gradil

Cette ferme appartenait au marquis de Pombal. Il est situé près des contreforts du versant ouest de la Sierra de Montejunto, entre Vilar et Martim Joanes et la Quinta do Gradil est installée. Considéré comme l’un des plus anciens, sinon le plus ancien, domaine du comté de Cadaval, Quinta do Gradil possède une tradition viticole forte qui se perpétue depuis des siècles. La propriété est composée d’une chapelle noble ornée d’une tourelle décorée de manière artistique, d’un lotissement, d’une cave à vin et d’une zone agricole de 200 hectares occupée avec des productions viticoles et fruitières. Quinta do Gradil a été acquise à la fin des années 90 par les petits-fils d’António Gomes Vieira, précurseur de la tradition viticole de la famille depuis 1945. Les nouveaux propriétaires ont entamé en 2000 le processus de conversion de l’ensemble du vignoble, de qualité supérieure. La cave a subi des améliorations et une refonte en profondeur a été planifiée au cours des deux prochaines années. Les chariots ainsi récupérés ont cédé la place à une salle de réunion. Le manoir et la chapelle, à un stade très avancé de dégradation au moment de l’acquisition de la Quinta par les nouveaux propriétaires, ont été nettoyés et font maintenant l’objet d’un ambitieux projet de récupération: le domaine porte de longues traces historiques et constitue un monument architectural important. Les références documentaires les plus anciennes de Quinta do Gradil remontent à la fin du XVe siècle, dans un document royal. Le 14 février 1492, date du document, D. Martinho de Noronha a reçu de D. João II la lettre de donation de la juridiction et des revenus de la municipalité de Cadaval et de Quinta do Gradil. À l’occasion de l’accession de D. Manuel I au trône portugais et de ses travaux en faveur des membres de la Maison de Bragança, Quinta do Gradil est à nouveau citée dans la confirmation de donation de D. Manuel I à D. Álvaro de Bragança, D. Fernando II, frère du 3ème duc de Bragance, accusé de trahison, décapité par le roi João II en 1483. La Quinta fut acquise par le marquis de Pombal à l’occasion du mouvement qui, à partir de 1760, occupation des terres municipales, à supposer que la culture de la vigne existe déjà, facteur qui aurait été déterminant pour l’homme d’État qui a créé la Companhia das Vinhas do Alto Douro. Il est resté dans la prétention de la famille jusqu’au milieu du siècle XX, quand il a été comparé par Sampaio de Oliveira. Déjà à la fin des années 90, les propriétaires actuels, la famille Vieira, acquièrent le domaine.